Le côté obscur

Faire de Dijon le cité de la gastronomie d’un côté, et laisser des publicités pour la malbouffe et autres boissons alcoolisées industrielles de l’autre, il y a comme un côté obscur dans ce grand écart…

photo prise à Dijon le 13 octobre 2015
photo prise à Dijon le 13 octobre 2015

« La publicité n’est que la partie émergée de cet iceberg qu’est le système publicitaire et, plus largement, de l’océan glacé dans lequel il évolue: la société marchande et sa croissance dévastatrice. Et si nous critiquons ce système et cette société c’est parce que le monde se meurt de notre mode de vie. »
(Groupe Marcuse, « De la misère humaine en milieu publicitaire »)