Encore du McDo

Partout, il y en a partout de la publicité pour la malbouffe, dans cette cité de la gastronomie. Malbouffe et gastronomie, il y a comme quelque chose de trop à Dijon…

photo prise à Dijon le 3 septembre 2015
photo prise à Dijon le 3 septembre 2015

« Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion. »
(Frédéric Beigbeder, publicitaire)

Arrêt Agrosup ou McDo ?

Que faut-il voir ? Un arrêt pour aller à Agrosup ? Ou pour aller à McDo ? C’est ainsi dans la future cité de la gastronomie, ce n’est pas bien clair.

photo prise à Dijon le 3 septembre 2015
photo prise à Dijon le 3 septembre 2015

« Le grand problème de la production capitaliste n’est plus de trouver des producteurs et de décupler leurs forces mais de découvrir des consommateurs, d’exciter leurs appétits et de leurs créer des besoins factices. »
(Paul Lafargue, « Le droit à la paresse »)

Impossible d’échapper au M

Encore et encore de la publicité pour McDo dans les rues de Dijon. Incroyable pour une future cité de la gastronomie…

photo prise à Dijon le 3 septembre 2015
photo prise à Dijon le 3 septembre 2015

« La publicité annonce une société dans laquelle la part la plus humaine de l’homme serait passée aux oubliettes, elle préfigure une civilisation dans laquelle l’humanité se réduirait à la consommation »
(Paul Ariès)