toujours plus gros

La gastronomie, c’est une question de taille ?

photo avenue du Drapeau à Dijon, le 13 juin 2015
photo avenue du Drapeau à Dijon, le 13 juin 2015

« Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible: c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible.  »
(Patrick Le Lay, PDG de TF1)