Gourmand mais pas gourmet

A Dijon, on mange, mais on ne peut pas être gourmet vu ce qu’on voit comme publicité dans les rues.

photo à Dijon, le 18 mars 2015
photo à Dijon, le 18 mars 2015

« Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion. »
Frédéric Beigbeder, publicitaire